Inscrivez-vous à la newsletter

Tendance carrelage

Samedi 19 octobre

Actualités et vidéos

Plan de préservation des races patrimoniales normandes : présentation des 9 sites vitrines

A l’issue d’une visite du domaine des Rouges Terres à Bavent, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Sophie Gaugain, 1ère Vice-Présidente, ont présenté les 9 sites vitrines retenus dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt, lancé début 2019, afin de mettre en réseau les sites normands accueillant du public pour faire connaître les races patrimoniales normandes.

« A travers ces 9 sites vitrines, il s’agit de mettre en place une stratégie régionale de communication pour rendre visible ces races patrimoniales, partager l’histoire de ce patrimoine vivant normand et développer l’attractivité du territoire » a rappelé Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

Les 9 sites retenus
Les 9 sites suivants ont été retenus dans le cadre de l’AMI et bénéficieront d’un accompagnement de la Région :
• Okotop (Osmoy Saint Valérie, 76)
• La Ferme d’Argentel (Coquainvilliers, 14)
• La Ferme de Vauville (La Hague, 50)
• Le goût du terroir Normand (Pierrefitte en Auge, 14) : Cette association nouvellement créée souhaite, à terme, acquérir l’ensemble des races.
• La Ferme de la grande bouverie (La Bellière, 76)
• Le PNR du Perche (Nocé, 61)
• Le Haras du Pin (Le pin au Haras, 61)
• Domaine des rouges terres (Bavent et Houlgate, 14)
• Le PNR des Boucles de la Seine (Notre Dame du Bliquetuit, 76)

Parmi ces sites vitrines, certains présentent d’ores et déjà la quasi-totalité des races patrimoniales normandes tandis que d’autres sont spécialisées :

Races patrimoniales

présentes

Ökotop (76)

Ferme d’Argentel (14)

Ferme de Vauville (50)

Ferme grande bouverie (76)

PNR Perche (61)

Haras du Pin (61)

Domaine rouges terres (14)

PNR Boucles de la seine (76)

Abeille Noire Normande

ý

 

 

 

ý

 

ý

ý

Poule de Caumont

 

 

ý

ý

 

 

ý

 

Poule Cotentine

 

 

ý

 

 

 

ý

 

Poule de Gournay

 

ý

 

ý

 

 

ý

 

Poule de Merlerault

 

 

 

ý

 

 

ý

 

Poule de Pavilly

 

 

 

ý

ý

 

 

ý

 

Poule de Crèvecœur

 

 

 

ý

 

 

ý

 

Canard de Duclair

 

 

ý

ý

 

 

ý

ý

Canard de Rouen

 

 

ý

 

 

 

ý

 

Oie de Bavent

 

ý

ý

ý

 

 

ý

 

Oie Normande

ý

 

ý

ý

 

 

ý

 

Blanc de Hotot

 

 

ý

ý

 

 

ý

 

Lapin Normand

 

 

ý

ý

 

 

ý

 

Porc de Bayeux

 

ý

ý

 

 

 

ý

 

Cob Normand

 

 

ý

 

 

ý

ý

 

Percheron

 

 

 

 

ý

ý

 

 

Ane du Cotentin

 

 

ý

 

 

 

ý

 

Ane Normand

 

ý

ý

 

 

 

ý

 

Chèvre des Fossés

ý

ý

ý

 

 

 

ý

 

Avranchin

 

 

 

 

 

 

ý

 

Cotentin

 

 

 

 

 

 

ý

 

Roussin de la Hague

 

 

ý

 

 

 

ý

 

A noter : Cette répartition est susceptible d’évoluer. Certains sites étant en cours d’acquisition de nouvelles races patrimoniales normandes.

L’ensemble des sites recevra un kit de communication pour valoriser les races patrimoniales normandes comprenant notamment une collection de cartes postales et de posters présentant les caractéristiques de chacune de ces races ainsi que des panneaux pédagogiques.

La Région pourra aussi accompagner ces sites dans leurs investissements futurs liés à la valorisation de ce patrimoine vivant. Les dispositifs régionaux existants seront bonifiés pour les éleveurs de races patrimoniales normandes.

Un travail est également en cours afin d’assurer la promotion et la valorisation touristique de ces lieux auprès du grand public.

Le Plan régional de préservation des races patrimoniales normandes

Pour mémoire, à l’issue d’une large concertation, la Région a lancé, en avril 2018, un plan de sauvegarde et de valorisation des races patrimoniales normandes. Près de 500 000 euros par an sont mobilisés par la Région à cet effet.

Ce plan en faveur des races patrimoniales a pour quadruple ambition de conserver les races normandes, d’accompagner les éleveurs au niveau technique et économique, de dynamiser ces micro-filières de valorisation tout en sensibilisant le grand public à la connaissance de ces races qui font la richesse du patrimoine vivant normand.

Dans ce cadre, la Région a lancé plusieurs dispositifs d’aide parmi lesquels :

– Le Plan Opérationnel Patrimoine Elevage Normandisation (POPE) : Il s’agit d’une aide pour la création d’un atelier ou le développement d’un cheptel existant d’au moins 10 %. L’aide est forfaitaire selon les espèces.

– « Impulsion installation » : Ce dispositif d’aide à l’installation a été bonifié de 1000 € pour les éleveurs s’installant avec une race patrimoniale.

– « Start’OP races patrimoniales » qui permet de soutenir la création d’organisation de producteurs.

Ces différents dispositifs ont d’ores déjà donné lieu à des aides pour un montant total de 300 000 euros :

– 3 dossiers « POPE » sur la chèvre des fossés, le cob normand, les ovins pour un montant total de 300 000 euros de subventions régionales ;

– une aide au titre du dispositif « Impulsion Installation » pour soutenir une exploitation laitière de chèvre des fossés.

En outre, dans le cadre des mesures agro environnementales et climatiques (MAEC), financées par le FEADER, 92 éleveurs de races normandes ont été soutenus pour un montant total de 620 000 euros et 15 apiculteurs pour un montant total 500 000 euros.

La Région conduit aussi un travail d’identification des éleveurs normands et de structuration des micro-filières, en vue de développer un circuit de valorisation économique pour chaque race normande. Deux filières ont déjà été accompagnées :

– le centre de valorisation du Haras du Pin pour le percheron et le cob (63 900 euros)

– le Collectif de Sauvegarde des Races Avicoles Normandes (CSRAN) pour la poule de Gournay (45 000 euros)

La Région a, par ailleurs, décidé de soutenir deux programmes coopératifs et innovants lors de la Commission permanente de septembre 2019, pour un montant total de
233 000 euros de subventions régionales :

– APINOIRE NORMANDIE : Projet de duplication de conservatoire et de rucher de fécondation dans chaque département normand pour l’abeille noire. L’objectif est de préserver la race mais aussi de fournir les apiculteurs en essaims d’abeilles noires (l’offre étant insuffisante à ce jour).

– PALMIP : Projet de sauvegarde des races patrimoniales de palmipèdes de Normandie (Canard de Rouen et Duclair, Oies Normandes et Bavent) par la mise en place de méthodes innovantes et d’un suivi en parcs (livre généalogique, parcours en monte naturel).

Contact presse :

Charlotte Chanteloup – tel : 02 31 06 98 96 – 06 42 08 11 68 – charlotte.chanteloup@normandie.fr

La vidéo du moment

Pour une école vraiment inclusive

Vidéo explicative sur la proposition de loi du député de la Seine-Maritime (76) Christophe Bouillon. Cette proposition de loi vise à améliorer les conditions des enfants en situation de handicap. Tour d'horizon des solutions proposées par le député de le Seine Maritime. #ecolevraimentinclusive