Inscrivez-vous à la newsletter

Dimanche 21 octobre

Actualités et vidéos , My76business

Qui se cache derrière jadorelecochon.com ?

 

Nos agriculteurs ont du mérite et du numérique ! 

Rencontre avec Olivier BLONDEL, agriculteur, éleveur et charcutier à la ferme d'Hermesnil sur la commune de Grigneuseville (76) , fondateur du site jadorelecochon.com

My76.tv : Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre exploitation ?

Olivier Blondel : C’est une exploitation familiale, enracinée sur son territoire entre Bray et Caux. Je suis la troisième génération de la famille qui cultive ces terres et la deuxième qui élève des cochons. Nous faisons pousser des céréales, des betteraves et du lin textile, notre fierté normande. Nous élevons puis transformons nos porcs dans les bâtiments de la ferme. Nous arrivons Sophie et moi à organiser tout cela grace à une équipe de 10 personnes environ qui est à la tâche chaque jour de l’année.

 

 

De quelle manière nourrissez-vous vos animaux ?

Pour 60 % nos céréales (blé et orge) et d’autres graines puis des crèmes de blé, de pois et enfin du petit lait. Toutes ces matières sont sans ogm et tracées.

Pouvez-vous nous parler des étapes « Du grain de blé au jambon sec » ?

Nous cultivons le blé durant une dizaine de mois jusqu’au jour de sa récolte, c’est un grand moment pour nous, c’est la moisson. Nous le stockons sur la ferme toute l’année, les animaux en consomment environ 1 tonne par jour que nous broyons en farine chaque nuit. Les porcelets arrivent à 40 jours environ sur la ferme et ils en repartent aux alentours des 200 jours au poids de 125 kg. Ils sont abattus en région parisienne puis nous reviennent au laboratoire de transformation. Les bouchers les découpent, les charcutiers les transforment et les vendeuses vous servent. En effet, nous avons un métier de patience. 33 mois sont nécessaires entre le semis du blé et la commercialisation du jambon sec. Ils s’affinent durant 15 mois dans nos séchoirs.

Pourquoi avoir fait le choix de la vente directe et que proposez-vous ?

L’industrialisation et les échanges internationaux mènent la vie dure à l’élevage Français. Nous n’arrivons pas à vendre à leurs juste prix nos produits et leurs qualités. La vente directe s’est donc imposée à nous. Aujourd’hui et depuis maintenant 3 ans, nous proposons, dans notre magasin à la ferme chaque vendredi et samedi une très large gamme de produits à base de porcs. Les clients peuvent aussi, s’ils le souhaitent, commander d’autres articles fermiers via le portail web lesfermesdici.fr et les retirer en drive dans notre magasin.

 

 

Quels sont les avantages pour les consommateurs de la vente directe à la ferme par rapport aux autres filières (bouchers, moyenne ou grande distribution…) ?

Sans hésitation, notre première différence est la traçabilité. Grace au suivi de l’élevage et de la transformation et au tatouage des porcs, nous traçons tout. Nous sommes même capables de dire quel blé a mangé le cochon, dans quelle salle il a été élevé et quel lot de poivre a servi à la confection d’un jambon sec.

Le deuxième avantage est sans aucun doute notre culture fermière, notre goût de la simplicité. En effet nos recettes ne contiennent pas d’additifs. Par exemple, nous n’utilisons pas de sel nitrité. Du sain, du bon puis du beau et non le contraire.

 

 

Vos clients sont prêts à faire combien de kilomètres pour acheter chez vous ? 

Nos clients d’un rayon de 10 km autour de Grigneuseville viennent chaque semaine nous voir. Dans un rayon de 30 km autour de Rouen des groupes s’organisent ou bien viennent chaque mois.

Vous vendez en ligne via jadorelecochon.com depuis combien de temps, et quel bilan en tirez-vous ?

Jusqu’à présent, nous ne vendons pas en ligne sur jadorelecochon.com mais nos clients peuvent commander sur le site et venir à la ferme pour retirer leur panier. Le bilan est positif, notre site est notre vitrine. Il aiguise les papilles puis nos clients nous deviennent fidèles. Cela permet aussi aux personnes actives de précommander et de gagner du temps lors de leur passage au magasin. Les clients obtiennent les produits qu’ils veulent et ne subissent plus la rupture de stock.

 

 

Etes-vous satisfait de cette évolution et recommanderiez-vous à d’autres producteurs de tenter l’aventure ?

L’aventure est belle, elle est grande et elle n’est que passion. Le contact client est très agréable, particuliers comme professionnels. Nous pouvons ainsi redonner vie à notre métier, quelle joie !!!

 

Les infos pratiques : 

La Ferme d'Hermesnil / jadorelecochon

33 rue du four banal

76850  GRIGNEUSEVILLE

02 35 33 31 01 / 06 03 35 08 27

 contact@jadorelecochon.com

Accédez à la boutique en ligne : cliquez-ici 

Facebookhttps://www.facebook.com/jadorelecochon/

 

La vidéo du moment

Saviez-vous que le CDD n’est pas toujours légal ?

site web réalisé par LCOMLOCAL